La vérité sur les drogues par inhalation

Ce que l’on appelle les «drogues par inhalation», ce sont les vapeurs de stupéfiants toxiques qui sont inhalées dans le but d’atteindre rapidement l’euphorie. Sur les plus de 1000 produits ménagers et autres produits courants qu’on peut utiliser abusivement comme une drogue par inhalation, les produits les plus utilisés sont le cirage, la colle, le toluène, l’essence, l’essence à briquet, l’oxyde nitreux ou «whippets», la peinture au pistolet, le liquide correcteur, le liquide de nettoyage, le nitrite d’amyle ou «poppers», les désodorisants pour vestiaire ou «rush», et le diluant de laque ou autres solvants de peinture.

La plupart des effets de ses produits sont similaires à ceux des anesthésiants, qui ralentissent les fonctions corporelles. Après une euphorie initiale et une libération de ses inhibitions, on ressent de la somnolence, des étourdissements et de l’agitation.

Les produits chimiques sont rapidement absorbés par les poumons jusque dans le sang et atteignent rapidement le cerveau et d’autres organes, causant parfois des dommages physiques et mentaux irréversibles.

Les utilisateurs inhalent les vapeurs chimiques directement à partir des récipients ouverts («sniffing») ou respirent les fumées des chiffons trempés dans les produits chimiques («huffing»). Certains se vaporisent la substance directement sur le nez ou la bouche, ou la versent sur leur col, leurs manches ou leurs poignets et les inhalent régulièrement. Lors du «bagging», l’utilisateur peut inhaler des fumées à partir de substances se trouvant dans un sac en papier ou en plastique. Le bagging effectué dans une zone fermée accroît grandement les chances de suffocation.

Le «poppers» et le «whippets», qui sont vendus dans les concerts et les boîtes de nuit, sont composés de produits chimiques toxiques pouvant endommager irrémédiablement le corps et le cerveau.